Accueil > Infos > Archives > Actus Réseau

Les rendez-vous à la Halle aux Sucres

11e Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions

Dunkerque – Antilles : aujourd’hui mémoire
Par la loi du 10 mai 2001, le Parlement français reconnaissait la traite et l’esclavage comme crime contre l’humanité. Dans son sillage, le 10 mai est devenu en 2006 la « Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions », moment privilégié pour commémorer l’abolition de l’esclavage et honorer le souvenir de ceux qui l’on subi. A cette occasion, la Ville et la Communauté Urbaine de Dunkerque, le Pôle Egalité des chances et lutte contre les discriminations, le Centre de la Mémoire Urbaine d’Agglomération, le réseau des Bibliothèques de Dunkerque et l’Education Nationale, le Studio 43 et les associations locales de promotion des Droits de l’homme et de l’Égalité, organisent une série de manifestations.

PROGRAMME
Mercredi 10 mai
17 h 30 : Sur le Parvis de l’Hôtel communautaire de Dunkerque, Pertuis de la Marine.
Traditionnelle cérémonie de dépôt de gerbes en présence des autorités locales

18 h : Au Pôle Marine
Inauguration de l’exposition « Vies d’esclaves / Parcours de résistance » en présence d’Audrey Célestine, historienne, membre du Comité pour la mémoire l’histoire de l’esclavage (CNMHE)

18 h 30 : Studio 43
Projection du film « L’heure de nous-mêmes a sonné » de Chantal Defontaine, suivi d’une rencontre avec la réalisatrice

Jeudi 11 mai
14 h : A l’Auditorium de la Halle aux sucres / Centre de la mémoire urbaine d’agglomération
Rencontre de Monsieur Thierry L’Etang, Directeur du Mémorial ACTe, Centre Caribéen d’Expressions et de Mémoire de la Traite et de l’Esclavage de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe)
Chantal DEFONTAINE : L’Heure de nous-mêmes a sonné
(Martinique 2016 / 50 minutes)

Début des années 1970, les noirs-américains se libèrent tout juste de la ségrégation, l’Afrique du Sud est encore en plein apartheid, les Noirs en Europe subissent le racisme...Nous sommes en pleine période de décolonisation. En Martinique, l’aliénation culturelle est totale ! Un tout nouveau rapport à la culture incarné par le Sermac se met en marche. Les festivals de Fort-de-France seront une opportunité pour l’ensemble des artistes de la diaspora et de ceux qui défendent une culture universelle de se retrouver, d’échanger, de créer, de construire... Au parc floral ou dans les quartiers populaires, chacun, chaque enfant peut bénéficier d’une formation artistique gratuite. Des délégations issues de l’Arc Antillais, du Québec, des Etats-Unis, de France viennent en Martinique s’inspirer de ce que l’on nomme une Révolution Culturelle. Le « Sermac » a quarante ans cette année, une date anniversaire passée inaperçue..

Information : archives@cud.fr

Espace PRIVÉ
Soutenez le CPIE

Dernières publications

28/04/17
"La nature se réveille. C’est le moment d’en... Plus d'informations sur "La nature se réveille. C’est le moment d’en... >
28/04/17
Un nouvel outil pédagogique pour parler de l’eau Plus d'informations sur Un nouvel outil pédagogique pour parler de l’eau >
28/04/17
Début de voyage ESPCLDD - premières photographies Plus d'informations sur Début de voyage ESPCLDD - premières photographies >

Photothèque

La lettre d'infos : Abonnez-vous !
CPIE FLANDRE MARITIME - Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement Flandre Maritime
CPIE Flandre Maritime "Adeeli" rue Jean Delvallez - 59123 Zuydcoote - Tel. 03 28 26 86 76 - fax 03 28 26 60 87