Accueil > Infos > Archives > Actus CPIE

La tempête Egon : le littoral de Zuydcoote à Leffrinckoucke le plus touché.

Dans la nuit du 12 au 13 janvier, la tempête Egon a balayé notre littoral.
Cette tempête a malheureusement coïncidé avec des coefficients de marée de 103 et de 102 la nuit du vendredi à Samedi. La surcote a atteint un maximum de 2m à marée basse au niveau du marégraphe du Havre (Source : SHOM).
Sur le littoral de la côte d’Opale, la surcote à marée haute a été de l’ordre de 50 cm à 1m dans la nuit du 13 au 14 janvier.

Le vent soufflé avec des vitesses moyennes de 30 km/h ce qui a été suffisant pour générer une mer très agitée et une forte houle.

Le secteur de Zuydcoote a subi une érosion massive et spectaculaire pendant plusieurs jours alors que le massif dunaire du Perroquet a été moins touché à Bray-Dunes.

En effet, nos dunes ont été touché directement en raison d’une avant-plage moins dissipative. Le front dunaire est caractérisé par d’importante falaise dunaire pouvant atteindre plusieurs mètres sur certains secteurs. Le niveau de la plage devant le front de mer de Zuydcoote s’est abaissé d’au moins 1,5 m rendant difficile et périlleux l’accès à la plage.

Du fait de ces falaises, il n’y a pas besoin de vagues importantes, il suffit que l’eau atteigne la dune et le travail de sape est malheureusement suffisamment efficace pour éroder des pans entiers de dune.

L’érosion de la dune au niveau de la « descente à bateau » du point infos de Zuydcoote a également fait apparaître l’ancienne digue cachée sous la dune qu’aucun zuydcootois n’avait jamais vu !

Cette digue avait été construite dès 1900 par la société « Nord Plage » avec la construction pour moitié de cabines de plage que l’on connait par des cartes postales. Cette découverte indique que la dune a subi une avancée considérable jusqu’aux années 70 et que l’on est depuis plutôt dans une période de recul.
Le cordon dunaire vers Leffrinckoucke est le plus touché et le plus impressionnant. La dune Dewulf située à l’Ouest de l’hôpital maritime a extrêmement souffert de la tempête. De nombreuses falaises d’érosion de plusieurs mètres sont présentes. des chemins de randonnée ne sont plus accessible. Le niveau de la plage s’est abaissé d’au moins un mètre.

Il faut garder à l’esprit toutefois que bien que les falaises dunaires soient impressionnantes, le pied de dune se reconstruit partiellement au cours de la période estivale et nous observons souvent une falaise d’érosion dans le stock tampon de pied de dune. Les mesures viendront préciser les observations, toutefois il est indéniable que les massifs dunaires ont été durement attaqués et que le stock sédimentaire a été fragilisé.

Le blockhaus situé sur le cordon dunaire a fini de s’effondrer et a totalement basculé. Déjà fragilisé depuis des années, il avait commencé à basculer au cours de la tempête Xaver et continuait de s’affaisser après chaque coup de vent. Ces bunkers sont des marqueurs forts de l’érosion côtière.

Adrien Cartier
http://www.geodunes.fr


Espace PRIVÉ
Soutenez le CPIE

Dernières publications

06/11/17
My Positive Impact Plus d'informations sur My Positive Impact >
31/10/17
La rentée 2017 2018 du CPIE Flandre maritime... Plus d'informations sur La rentée 2017 2018 du CPIE Flandre maritime... >
31/10/17
Focus sur la Maritimité Plus d'informations sur Focus sur la Maritimité >

Photothèque

La lettre d'infos : Abonnez-vous !
CPIE FLANDRE MARITIME - Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement Flandre Maritime
CPIE Flandre Maritime "Adeeli" rue Jean Delvallez - 59123 Zuydcoote - Tel. 03 28 26 86 76 - fax 03 28 26 60 87