Accueil > Découvrir > Animations scolaires

Des nouvelles du projet Aire Marine Educative

Depuis le début de l’année scolaire, le CPIE Flandre Maritime accompagne la classe de CM2 de Me Trolet, de l’école Jeanne d’Arc de Wimereux, dans le développement de leur Aire Marine Educative. Il s’agit d’un véritable projet pédagogique et éco-citoyen de connaissance et de protection du milieu marin, à travers la gestion d’une petite zone littorale gérée de manière participative par les élèves.

Voici le troisième volet de notre aventure !

[Petit récapitulatif des 2 premiers volets :
Avant les vacances de Noël, les élèves ont bénéficié de 4 animations. Les trois premières animations ont eu lieu sur le terrain afin de découvrir la zone choisie, ses habitats et ses êtres vivants (une zone sur la plage de la Rochette). La 4ème animation a eu lieu en classe et a permis de dresser l’état des lieux naturel du site et de lister les activités humaines et les risques observées dans la zone. A tout moment, les élèves sont les véritables acteurs de leur projet. L’animatrice du CPIE Flandre Maritime et la professeure sont uniquement présentes pour encadrer et relancer la discussion et le travail. Leur rôle n’est pas un rôle d’orientation. Ces moments de travail collectif des élèves, avec prises de décision sont appelés conseils de la mer. Ces 4 animations vous ont été présentées plus en détails dans les Argouse News de novembre-décembre et de janvier-février.]

Depuis début janvier, un conseil de la mer, 2 nouvelles animations avec des partenaires scientifiques et un conseil élargi ont enrichi le projet.

Le 9 janvier : animation en classe - conseil de la mer
La séance a permis aux élèves de travailler sur les impacts des activités humaines et des risques identifiés dans la zone, sur les habitats et les êtres vivants. Pour chaque être vivant et chaque habitat, ils se sont posés une question : est-ce que cette activité/ce risque présente un faible, un moyen ou un fort impact sur cet être vivant/habitat ? Les élèves ont ainsi pu faire ressortir 4 activités/risques vraiment problématiques sur notre aire : 1/ la pollution du fleuve le Wimereux, 2/ l’érosion de la falaise, 3/ la pêche à pied non raisonnée et 4/ les déchets laissés par les usagers de la plage.

Les élèves devenant gestionnaires de cette zone, leur rôle est de réduire les impacts identifiés, grâce à différentes actions. Tous ensemble, nous avons convenu qu’intervenir sur les 4 activités/risques pour en réduire leurs impacts serait compliqué. Les élèves ont donc eu recours au vote pour choisir le risque à diminuer en priorité et ont choisi la problématique des déchets. Ils souhaitent développer des actions de sensibilisation des usagers au ramassage de leurs déchets, les inciter à repartir avec, plutôt que de les abandonner sur la plage, avec toute la problématique que cela implique pour le milieu marin.

Dorénavant, la suite des animations se fera autour de la problématique des déchets en mer. Des élèves avisés et ayant une fine connaissance des impacts des déchets sur le milieu marin et le littoral seront plus efficaces dans leurs actions.

Le 25 janvier : animation « Tout va à la mer »
Le développement d’une Aire Marine Educative est l’occasion pour les élèves de rencontrer des partenaires, qu’ils soient issus d’associations, qu’ils soient scientifiques, professionnels de l’environnement ou d’un autre domaine.
Pour ce premier rendez-vous avec des professionnels, les élèves ont rencontré Bruno, de l’association Rivages Propres (association boulonnaise d’accompagnement vers l’emploi, dans les domaines de l’environnement et du bâtiment) et David et Frédérique du Symsageb (Syndicat Mixte pour le SAGE du Boulonnais). Au programme : grâce à une maquette géante, compréhension que tout va à la mer (macro-déchets et pollution chimique) à travers les cours d’eau, les différents déchets et leurs pourcentages ramassés sur les plages, les temps de biodégradabilité des différentes matières, la problématique pour la faune et la flore et un nettoyage des berges du Wimereux.

Le 13 février : journée Tara
Grande journée sous le signe des déchets en mer et de la Fondation Tara.
Le matin, les élèves ont visionné le film-documentaire « Océans, le mystère plastique », produit, entre autre, par Tara Expéditions. Parmi tous les déchets plastiques déversés dans les mers, on n’en retrouve que 1%. Cette grande enquête menée par des scientifiques du monde entier vise à comprendre où est passée l’immensité restante, pollution toxique devenue invisible. Puis les élèves ont travaillé en groupe pour rédiger des questions qui seront posées aux intervenants de l’après-midi.
L’après-midi a été consacré à des rencontres, via visioconférences, avec 2 scientifiques. Une avec Pascaline Bourgain, la responsable des projets pédagogiques de Tara et scientifique polaire, qui a présenté les missions de la Fondation Tara et a pu répondre aux questions des élèves sur son parcours, le bateau Tara, la vie à bord du bateau… Une autre avec la scientifique, Claire Dussud, qui a participé au documentaire lorsqu’elle travaillait dans un laboratoire de recherche sur les bactéries capables de dégrader le plastique. Elle a pu répondre aux questions concernant des termes techniques entendus dans le documentaire (comme écosystème ou cilié) et les questions scientifiques que les élèves se sont posés suite au visionnage du documentaire.
Les élèves ont été enchantés de rencontrer ces 2 partenaires éloignées, grâce à la technologie !

Le vendredi 23 février : conseil élargi
Le développement d’une Aire Marine Educative est soumis à labellisation. Pour avoir le label à la fin de l’année scolaire, les élus de la commune concernée doivent apporter leur soutien au projet. C’est pourquoi les élèves ont proposé une réunion de présentation de leur projet avec l’élu en charge de l’urbanisme, la technique et le développement Durable à la commune de Wimereux, Monsieur Fernagut, ainsi qu’un certain nombre de partenaires (Frédérique Bardet et David Collin du Symsageb, Line Viera et Carole Perron du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale, Bruno Gauduin de Rivages Propres, Ingrid Richard du Club Sous-Marin de la Côte d’Opale et Vincent Hernu, inspecteur de l’éducation nationale, circonscription de Saint-Pol-sur-Ternoise).

Marion Lucas

Espace PRIVÉ
Soutenez le CPIE

Dernières publications

03/05/18
Au CPIE Flandre Maritime... Plus d'informations sur Au CPIE Flandre Maritime... >
03/05/18
Focus : « Le pouvoir d’agir » Plus d'informations sur Focus : « Le pouvoir d’agir » >
03/05/18
Nuit de l’Agro-écologie Plus d'informations sur Nuit de l’Agro-écologie >

Photothèque

La lettre d'infos : Abonnez-vous !
CPIE FLANDRE MARITIME - Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement Flandre Maritime
CPIE Flandre Maritime "Adeeli" rue Jean Delvallez - 59123 Zuydcoote - Tel. 03 28 26 86 76 - fax 03 28 26 60 87