Accueil > Agir > Un Dragon dans mon jardin > Fiches Reptiles

Orvet fragile

Nom scientifique : Anguis fragilis

Nom néerlandais : Hazelworm

Nom anglais : Slow worm

Longévité

Jusqu’à 20 ans

Taille

30 à 40 cm ; Maximum 50 cm

Poids

Jusqu’à 45g

Critères de reconnaissance

  • Son corps est serpentiforme, lisse et brillant, de coloration variable sur le dessus : brune, brun rougeâtre, bronzée ou grisâtre.
  • La femelle présente souvent une ligne vertébrale sombre, ainsi que les flancs et le ventre assez foncés.
  • Le mâle est de coloration plus uniforme ; il montre parfois des taches bleues irrégulièrement réparties sur le dos et les flancs. Les jeunes sont plus vivement colorés que les adultes : dessus doré ou argenté avec une ligne vertébrale noire, flancs et ventre sombres.

Régime alimentaire

  • Limaces et de vers de terre.
  • Cloportes, d’araignées et de larves d’insectes.

Habitats

  • Lisières forestières avec une plasticité écologique assez importante.
  • Landes, friches, anciennes carrières, talus de voies ferrées, bords de chemins et de fossés, haies, ruines, jardins, ...

Prédateurs

  • Renard, Blaireau, Hérisson, Hermine, Chat domestique,
  • Oiseaux.
  • Les jeunes peuvent par ailleurs être consommés par le Crapaud commun et par de gros carabes.

Reproduction

  • Ovovivipare.
  • L’incubation, qui a lieu dans le corps de la femelle, dure environ trois mois.
  • La femelle pond en fin d’été de 6 à 12 œufs (parfois jusqu’à une vingtaine), à la coque très mince.
  • La ponte est déposée sous terre.
  • La maturité sexuelle est généralement atteinte à l’âge de 3 ans chez le mâle et de 4-5 ans chez la femelle.

Mœurs

  • L’Orvet sort de son abri hivernal généralement vers la fin mars.
  • Les accouplements ont lieu en majorité en avril mai.
  • Les jeunes apparaissent en fin d’été (août septembre).
  • En fin d’automne, les orvets se réfugient dans un gîte hivernal dans le sol (jusqu’à une profondeur de 70 cm) : galerie de micromammifère ou trou éventuellement creusé par ses soins.

Menaces

  • Destruction des biotopes
  • Intensification de l’agriculture
  • Isolement de certaines de ses populations
  • Gestion actuelle des bords de routes
  • Tonte fréquente des pelouses
  • Utilisation abondante de produits anti-limaces
  • Densités élevées de prédateurs domestiques (chat, chien)
  • Destruction volontaire
  • Trafic routier
Espace PRIVÉ
Soutenez le CPIE

Dernières publications

06/11/17
My Positive Impact Plus d'informations sur My Positive Impact >
31/10/17
La rentée 2017 2018 du CPIE Flandre maritime... Plus d'informations sur La rentée 2017 2018 du CPIE Flandre maritime... >
31/10/17
Focus sur la Maritimité Plus d'informations sur Focus sur la Maritimité >

Photothèque

La lettre d'infos : Abonnez-vous !
CPIE FLANDRE MARITIME - Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement Flandre Maritime
CPIE Flandre Maritime "Adeeli" rue Jean Delvallez - 59123 Zuydcoote - Tel. 03 28 26 86 76 - fax 03 28 26 60 87